top of page
230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-090-WebRes_edited.jpg

REVUE

TRY OUT LANDSKRON 1

03.09.2023

LANDSKRON 2 était intense. Plein d'histoires, de voix et de sons puissants.

Émouvant à l'intérieur comme à l'extérieur et au cœur de la nature avec des vues spectaculaires.

Voici une petite rétrospective du 3 septembre 2023.
Plus bas, des impressions du Try Out Landskron 1 en 2022.

Raquel Fernández nous a accueillis dès l'arrêt de tram Zoo de Bâle avec une performance qui nous a mis dans l'ambiance d'une journée pleine de surprises et de découvertes. Accompagnée d'un quadrupède exigeant, la danseuse et artiste s'est déplacée sur et vers les frontières - réfléchie, prudente et en même temps ludique et pleine d'humour, sa performance a parlé de manière personnelle et pourtant abstraite de la proximité et de la distance, de l'étrangeté et de la familiarité, et a éveillé chez le public de nouvelles réflexions sur ses propres barrières à surmonter ou à construire.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-008-

L'écrivaine nous attendait dans une prairie sous le château de Landskron avec des extraits de son roman à paraître. Face à l'étendue des prairies et des champs, nous avons suivi ses paroles dans l'étable, jeté un regard affectueux sur les vaches, perçu un peu du sentiment de responsabilité envers la terre et les animaux et remarqué comment, en ne faisant rien, la nature peut tout reprendre à tout moment. Grâce à son regard, nous avons pu deviner les histoires qui pourraient encore se cacher derrière les champs qui nous entourent.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-046-WebRes.jpg

Le ventre et le cerveau remplis de nouvelles impressions, Rebecca et Pawel nous ont ensuite mis en mouvement. Avec les danseu*ses*rs, nous avons pris un moment chacun pour soi, nous nous sommes remis lentement en mouvement, avons sauté et dansé ensemble et les uns autour des autres dans le paysage vallonné d'Alsace. C'est avec dynamisme et une fraîcheur nouvelle que nous avons emprunté la dernière montée vers le château, d'une manière inhabituelle - en marchant à reculons, de nouvelles perceptions de l'environnement et de notre marche commune se sont ouvertes à nous.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-069-WebRes.jpg

Un murmure a parcouru la foule lorsque Rebecca Solari de Creme Solaire, vêtue d'un costume jaune à bascule, pétillant et crémeux, est apparue dans la porte ancestrale, tout en haut du château. En compagnie de Pacal Stoll, elle a conquis le château avec une voix impétueuse et une présence physique qui n'a pas seulement fait vaciller et étonner le château, mais aussi nous. Avec sa force de performance, Creme Solaire nous a fait sortir de notre sérénité, les rythmes et les mélodies nous ont fait exulter et trépigner, et chanter avec ou sans paroles. Alors que l'exubérance ne pouvait pas être plus grande, un duo spontané avec Baby Volcano a complètement bouleversé le public.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-085-WebRes.jpg

La salle du château a commencé à s'embraser lorsque les premiers rythmes de Baby Volcano ont jailli des enceintes. D'abord sombrement bouillonnants, cachés derrière des masques de laine mystiques, Baby Volcano et ses deux musiciennes ont lentement commencé à envoûter le public. Après les premières notes chuchotées et rythmées, nous étions déjà tout près de Baby Volcano, suivant ses mouvements explosifs dans une expérience de plus en plus débridée, à la dérive et même furieuse, jusqu'à ce que nos corps se dépensent presque d'eux-mêmes dans une rave activiste faite de beats trap, de rythmes guatémaltèques et de chants franco-espagnols incisifs.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-155-WebRes.jpg

Julia Rüegger & Valerie Katharina Meyer

Les deux écrivaines et performeuses ont accompagné les derniers visiteu*ses*rs vers le bas, au clair de lune lumineux, pour les ramener en ville. Comme contaminées par le clair de lune doré, elles ont transformé le tram criard en un train d'histoires étincelant et ont distillé, avec leurs mots poétiques sur les rencontres, l'amour et les relations, l'ambiance de bonne nuit qui a fait rêver les visiteu*ses*rs fatigués mais enthousiastes dès le trajet.

julia_valerie.jpeg

Sa lumière a transformé l'ancienne salle du château en un lieu chaud et sombre, mystérieux et scintillant, où les vieilles pierres se sont mises à briller et où Baby Volcano a pu dériver avec le public dans un autre monde, en passant par différentes dimensions de temps, de couleur et de lieu dans un rythme pulsant flottant et dansant.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-161-WebRes.jpg

Après une promenade de Flüh dans le canton de Basel-Landschaft à travers les forêts, en passant par la frontière française, nous avons rencontré Lukas Merkelbach au bord du chemin. Le biologiste nous a parlé du travail des protecteur*e*s de la nature qui ont fait de cette zone boisée un nouveau paradis pour des espèces végétales rares et pour les chèvres de la ferme du Domaine du Geissberg. Il a attiré le regard sur ce qui est vert, bourdonnant et volant et a philosophé sur la notion de naturel. Contaminée par son enthousiasme, la dernière partie de la promenade fut encore plus bourdonnante et colorée.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-034-WebRes.jpg

Après avoir parcouru les prairies avec nos oreilles et nos yeux et entendu parler du travail dans et avec la nature, le Domaine du Geissberg nous a invités à explorer gustativement son travail dans sa ferme biodynamique du village voisin de Biederthal. Du fromage de chèvre frais à l'incomparable munster épicé, en passant par le saussisson croquant et le pain moelleux fraîchement cuit, nous avons dégusté avec des murmures d'approbation les produits issus du lait des vaches que nous regardions paître.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-048-WebRes.jpg

Après que Rebecca et Pawel nous aient guidés vers le château en nous inspirant et en nous activant, ils ont exploré l'entrée du Landskron avec leurs propres corps dans un jeu de danse réciproque. Ce faisant, ils ont roulé dans le tunnel ancestral, soulevé la poussière de pierre et fait des murs des lieux d'envol élastiques pour leurs mouvements acrobatiques et organiques.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-076-WebRes.jpg

Au sommet de la tour, les deux musiciennes nous ont accueillis avec un spectacle acoustique et visuel. Leurs sons de modulaires, de guitares et de voix se sont envolés avec les volutes de fumée au-dessus du public, dans le paysage, et avec eux, les essaims de fourmis volantes qui pixellisaient encore notre champ de vision nous ont quittés. Des voix chuchotantes et marmonnantes se superposaient à des bribes de conversations provenant d'autres lieux et d'autres fréquences. Des sons incantatoires, des chants tantôt doux, tantôt puissants et des sons de guitare déformés se sont ajoutés au coucher de soleil néon et vaporeux, comme dans une lampe à lave, pour former une cérémonie qui nous a plongés dans de pieuses vibrations sphériques.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-127-WebRes.jpg

L'auteur bernois n'aime pas seulement explorer son environnement avec ses pieds, mais aussi avec des mots. A Landskron 2, il a emmené les visiteu*ses*rs du château à Füh, puis dans le tram pour revenir en ville. Ses histoires prenaient leur envol, s'arrêtant régulièrement sur les noms de lieux des arrêts. En même temps que ses paroles, nous sommes descendus brièvement et avons jeté un coup d'œil sur la signification de ces noms de lieux et sur les histoires qui se cachent peut-être derrière eux. Le trajet de retour vers la ville s'est transformé en un voyage poétique à la découverte du chemin et a éveillé chez les visiteu*ses*rs une envie encore plus grande de voyager vers de nouvelles perspectives.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-165-WebRes.jpg

Avec l'artwork de Leontine Soulier, nous avons pu nous mettre en route même avant Landskron 2, de la ville à la campagne, jusqu'au château de Landskron. Sous un soleil chaud et lumineux, nous avons traversé des collines colorées, avec les noms des artistes en tête pour nous faire patienter, nous sommes passés devant des vaches qui paissaient, nous avons eu des vues et des aperçus surprenants, et nous sommes montés au château pour assister à un spectacle solaire aux couleurs chatoyantes, jusqu'au clair de lune mystique qui scintillait au-dessus des vieux murs. Et même aujourd'hui, son dessin nous parle encore d'une journée pleine d'impressions et de rencontres, qui reste dans notre mémoire aussi colorée que ses couleurs.

Léontine Soulier

Bar & Kulinarik

Landskron 2 proposait toutes sortes de boissons pétillantes et de raisins de la région. Du crémant local à la bière alsacienne, en passant par le vin blanc mais aussi le rosé, le bar du château invitait à la dégustation avec des sièges et des suspensions en bois de récupération. Lors de la deuxième édition, l'association Wallasitter de Leymen a veillé à ce que les estomacs soient satisfaits avec le Flammekueche, apprécié de tous, qui a même fait sa première apparition au Landskron dans sa version végétarienne.

230903-Landskron_#2-©Samuel_Bramley-141-WebRes.jpg

TRY OUT LANDSKRON 1

02.09.2022

Au bord du chemin, dans la forêt, la journaliste a lu son texte sur la biologiste Florianne Köchlin, qui s'occupe de communication végétale. La flore et la faune ont dès lors accompagné les participant·e·s dans leur promenade d'une autre manière.

Landskron_TryOut#1-220904-©Samuel_Bramle

Sanja Lukanović

Après la dernière montée, les participant·e·s ont été accueillis de manière particulièrement princière sur la ruine du château du Landskron par la performeuse. Un hommage puissant, mélodieux et plein d'humour au château lui-même, qui a fait naître un rire de surprise sur le visage du public.

Landskron_TryOut#1-220904-©Samuel_Bramle

Fraîchement débarquée de Paris à la campagne, la performeuse et musicienne nous a captivés avec son expérience de mouvement sonore au coucher du soleil spectaculaire sur la tour du Landskron. Avec une vue sur les collines des deux pays, les sons, les couleurs et le rythme ont fusionné en un spectacle scénique magique.

Landskron_TryOut#1-220904-©Samuel_Bramle

David Löffel Saltzmann

Il a fait briller le château et l'a fait briller de lui-même. Grâce à lui, les murs du château ont pris vie et ont pu bouger au son d'Anklin | Oron, captivant ainsi le public. Son installation sur le chemin du retour a également permis aux visiteur·e·s de plonger une fois de plus dans une expérience étincelante et enrichissante du château.

Landskron_TryOut#1-220904-©Samuel_Bramle

Max Wyss

Le président de longue date de l'association "Pro Landskron" a grandi à l’Annexe Tannwald et a donné dans LANDSKRON 1 un aperçu de l'histoire des bornes. Il a permis aux auditeur·e·s d'acquérir de toutes nouvelles connaissances sur ces artefacts d'une histoire mouvementée.

Landskron_TryOut#1-220904-©Samuel_Bramle

La chanson-pop française endiablée a enthousiasmé les visiteur·e·s à l'intérieur du château. Avec son énergie charmante, le groupe genevois a fait vibrer les oreilles et les jambes et a rafraîchi les esprits estivaux avec la bonne dose d'insouciance.

Landskron_TryOut#1-220904-©Samuel_Bramle

Le duo a transformé l'intérieur du château en un paysage sonore hypnotique, où les sons et les rythmes se sont stimulés mutuellement et ont envahi l'espace et les personnes qui s'y trouvaient jusqu'à ce que les murs se mettent à bouger dans la tête des auditeur·e·s. Une conclusion qui a suscité des murmures et des acclamations.

Landskron_TryOut#1-220904-©Samuel_Bramle

Kulinarik

Landskron 1 était un plaisir pour tous les sens - y compris les sens gustatifs. Le bar construit par les organisateur·e·s proposait du vin blanc et du crémant fins de la région, de la bière fraîchement tirée, du rosé pour l'ambiance estivale et quelques boissons rafraîchissantes locales non alcoolisées. Les Flammekueche alsaciennes étaient délicieuses - surtout grâce à l'engagement sympathique de nombreux visiteur·e·s. Nous attendons avec impatience Landskron 2 et d'autres plaisirs gustatifs.

Landskron_TryOut#1-220904-©Samuel_Bramle
bottom of page